Lubuntu 10.10 est sortie

Je m’étais préparé à faire un billet pour annoncer Lubuntu 10.10 sur les blogs francophones, l’ayant fait sur le planet.ubuntu.com hier. La journée du 10 ayant été assez chargée, je m’était laissé une journée de repos pour faire l’annonce. Manque de bol, un blogueur francophone a été plus rapide que moi. Alors tant pis pour la primauté, et le format officiel, faisons ça simplement.

D’abord, petit rappel :  Lubuntu, c’est une Ubuntu, sans une grande partie de Gnome, avec LXDE (un environnement conçu pour être léger et rapide) + quelques programmes pour compléter. Lubuntu a aussi l’objectif d’être reconnu comme dérivé offciel (comme Kubuntu, Xubuntu etc …), ce qui n’est pas encore le cas, dû à des problèmes de procédures d’officialisation du statut de dérivé [1] et d’infrastructure [2].

Lubuntu 10.10 est donc sortie dimanche, quelques heures après sa grande soeur Ubuntu 10.10. C’est la 2e sortie de cette distribution (voir ici pour la 1e), moins « médiatique » que la 1e. Evidemment, l’effet de nouveauté étant tombé, on a moins parlé de nous. Cependant, si on regarde 6 mois en arrière, Lubuntu a commencé à faire sa place. Si on se base sur Google trends, Lubuntu est très lié à LXDE, sa progression est stable face à Xubuntu ou Kubuntu. Egalement, si on se fie à Distrowatch, Lubuntu est très souvent dans les 15 plus populaires. Bon, ce ne sont pas vraiment des indicateurs fiables. La seule chose qu’on peut dire, c’est que l’initiative semble trouver ces adeptes. C’est le principal. Après, est-elle meilleure qu’une autre, à vrai dire peu importe (personnellement, je m’en fout), le principal est de la rendre meilleure à chaque version.

Alors, as-t-on réussi à rendre cette version meilleure que la 10.04 ? Oui et non.

Non, pour plusieurs raisons. D’abord, vous devez savoir que l’installateur a été en partie ré-écrit pour Ubuntu 10.10. Il fallu faire quelques adaptations de dernières minutes pour pouvoir l’intégrer correctement (ou plutôt, pas trop salement) pour que Lubuntu fonctionne correctement. Au final, cela rends l’installateur potentiellement plus instable. L’autre conséquence qu’on n’avait pas prévu, est que l’installateur est maintenant plus gourmand en mémoire. Il faut maintenant au moins 256 Mo (voir +) pour installer Lubuntu par cet installateur, alors qu’avant 180 était suffisant. Ajoutez au fait que l’on a toujours pas de CD alternate avec l’installateur texte (rappel, les images ne sont pas construites par l’infrastructure Ubuntu) pour s’affranchir de ce problème, l’installation sur ce genre de machines passe uniquement par un CD alternate Ubuntu + installation minimale + installation du paquet lubuntu-desktop (avec –no-install-recommends).

Autre problème, nous avons rajouté les notifications de mise à jour (update-notifier + update-manager), élément indispensable car la 10.04 n’avait aucun système pour avertir de mises à jour disponibles (sauf s’apercevoir dans Synaptic que des paquets pouvaient être mis à jour). Le problème, c’est que juste pour ça, c’est + de 10 Mo en mémoire en +. Sur une session qui approchait les 60 Mo, ça fait beaucoup. Pendant un moment, j’ai espéré une amélioration … qui n’est jamais venue.

Donc oui, Lubuntu a pris du poids, c’était nécessaire, et la solution choisie fut la plus simple, mais pas forcément la plus efficace. Un élément d’amélioration pour la prochaine version.

Au rayon des points positifs, nous avons un nouveau thème, toujours fait par Rafael Laguna. Encore une fois, je le trouve très réussi, même si cela n’engage que moi 🙂 Non seulement il a refait le thème presque entièrement, mais il a également créé le thème pour le diaporama d’installation, la liste des fonctionnalités qui défilent quand on installe (et oui, c’est une nouveauté de la 10.10). Et tout cela, très tôt dans le cycle de développement. Que du bonheur.

Le screenshot obligatoire :

Nous avons également ajusté les éléments installés par défaut. Avec update-notifier, nous avons ajouté xpad (outil de prise de notes), et ace-of-penguins (ensemble de petits jeux), pour compléter la panoplie. Nous avons également changé le gestionnaire de tâches, pour prendre celui de LXDE (lxtask) au lieu de celui de XFCE. On a aussi remplacé le lecteur de pdf (ePDFview) par Evince, pour cause de fuites mémoires importantes. On a enfin retiré Pyneighborhood (gestionnaire de montages), beaucoup moins utile avec pcmanfm 0.9, et Parcellite (gestionnaire de presse-papier) non maintenu et moins utile avec aussi pcmanfm 0.9.

Autre petite évolution, il y a maintenant un paquet lubuntu-core, qui installe juste le strict minimum pour avoir une session Lubuntu. Idéal si vous voulez juste la base (gestionnaire de session + de fichiers + de fenêtres) et rajouter les applications que vous voulez. A noter qu’aucun gestionnaire de connexion n’est installé avec. Au choix, vous pouvez choisir d’installer soit LXDM, soit GDM.

Enfin, dans l’optique de faire comme les autres, nous avons maintenant le support pour les indicateurs (les remplaçants des icônes de notification) et un paquet lubuntu-restricted-extras, pour installer tout ce qui n’est pas libre (genre flash, codecs pour Chromium etc …).

Pour être complet et ceux qui lisent l’anglais, je vous conseille l’annonce en anglais : https://lists.launchpad.net/lubuntu-desktop/msg02557.html

Au final, une version qui, à mon avis, a progressé, même s’il reste tant de choses à faire. Ces 6 mois ont été plus calmes que ceux de la 10.04. Le fait que les applications installées par défaut n’est pas été trop discutées a facilité le développement. Gérer le choix Firefox / Chromium, c’est pas le plus rigolo à faire 🙂 Ni le plus intéressant techniquement parlant …

Maintenant, en route vers la 11.04, nom de code Natty.

[1]: le problème, c’est qu’il n’y a pas de procédure …

[2]: Il faut que les serveurs puissent accueillir les images (ce qui n’est pas le cas actuellement).

Publicités